samedi 31 mai 2014

Réforme territoriale, ne pas la faire sans les citoyens !



Le président de la République a annoncé une accélération du calendrier de la réforme territoriale puisqu'un des tout prochains Conseils des Ministres pourrait étudier un projet de Loi, un calendrier de travail précis et une carte des grandes régions d'avenir.

Ce calendrier très rapide a conduit un certain nombre d'élus à présenter publiquement leur vision en appelant à une grande région qui aurait La Loire pour fil conducteur.

Je ne peux que me féliciter de cet axe Ligérien surtout après l'annonce de Ségolène Royal qui souhaite rattacher Poitou-Charentes au Val de Loire ce qui conduisait à envisager certains de nos élus régionaux à un rattachement de la région Centre à l'Auvergne et au Limousin.

Même si je n'ai rien contre ces deux régions, notre identité est bien la Loire...

Après, faut-il que tous les départements qui composent la région Centre restent rattachés à notre région comme le suggèrent certains élus ?

La question est posée et mes nombreux déplacements dans notre région m'ont permis de constater que la réponse à cette question n'est pas si simple car certains départements ne se reconnaissent pas forcément dans le schéma Ligérien.

Je ne pense pas que les élus actuels ont reçu un mandat de la population pour décider seuls d'un tel changement. Une consultation des citoyens de type "votation" me semble impérative car les citoyens ont leur mot à dire sur un changement aussi profond.

Dernier point, si on construit de grandes régions, il ne faut pas oublier la proximité et dans ce cas, la suppression des Conseils généraux ne me semble pas une bonne chose.

Alors, à quand la consultation des citoyens ?

lundi 26 mai 2014

Les abstentionnistes ne sont pas tous des pêcheurs ou des promeneurs du dimanche !

Les abstentionnistes ne sont pas tous des pêcheurs ou des promeneurs du dimanche !

En lisant les commentaires des résultats des élections européenne d'hier, je constate que certains essaient encore de se cacher la vérité en arguant que le Front National n'a pas progressé en nombre de voix et que ses bons résultats sont la conséquence d'un manque de mobilisation des électeurs des partis politiques dit " de gouvernement et républicains" qui ne se sont pas déplacés.

Sauf que les nombreuses discussions que j'ai pu avoir sur le terrain démontrent que les abstentionnistes ne sont plus des électeurs partis à la pêche ou en promenade mais que c'est également le résultat d'une défiance envers les partis politiques qui ont perdu une grande partie de leur crédibilité L'abstention est maintenant devenu un acte militant d'expression démocratique pour certains.

Penser que l'abstention n'est qu'un acte de désintérêt de la vie politique serait donc une aberration, voire une faute.

Pour reconquérir l'électorat, il faut bien intégrer cette donnée qui n'est pas nouvelle mais qui s'amplifie élection après élection.

dimanche 25 mai 2014

Séisme !

Depuis plusieurs semaines, on nous annonçait que le Front National serait en tête et, malgré une mobilisation rien n'y a fait et le score du FN est encore plus haut que ce que nous imaginions.

Ceci constitue un choc car la France, qui est un pays fondateur de l'Union Européenne, enverra le plus grand nombre de députés européens FN.

En écoutant François Copé sur France 2, on comprend qu'il n'a rien compris et que son comportement va encore renforcer le FN.

La gauche qui se divise a aussi une responsabilité car devant ce désastre, il faut se rassembler.

Demain, c'est toute la France républicaine et démocrate qui va devoir réagir, se mobiliser pour donner à la France un autre visage, une autre dynamique.

Plus que jamais, je participerai au combat afin que la France retrouve ses valeurs fondatrices de Liberté Egalité Fraternité.

samedi 24 mai 2014

Non à l'augmentation du tarif des titres de transports Fil Bleu sur l'agglomération de Tours !

À peine élus, les augmentations arrivent...

D'un côté, en augmentant inconsidérément le nombre de Vice-Présidence, les dépenses d'indemnités des élus vont augmenter à Tours plus !

Dans la foulée, les usagers des transports en commun vont constater qu'un vote à la quasi-unanimité ( une seule voix contre) va conduire à une augmentation de 7% du tarif des titres de transport.

Pourquoi la droite n'a--t-elle pas prévenu de cette augmentation deux mois plus tôt, c'est à dire pendant la campagne ?

Quand nous étions élus à Tours plus avec Jean Germain, aucune augmentation n'était envisagée !!!

Voilà le vrai visage de ce qui nous attend pour les six années à venir.

En tant qu'ancien élu à Tours et ancien conseiller communautaire, je condamne cette augmentation qui détruit ce que nous avons construit : faire en sorte que les transports en commun deviennent attractifs tant au niveau de la fluidité des transports que de l'attractivité des coûts.

Cette augmentation, alors que les tourangeaux ont des difficultés de pouvoir d'achat, est inadmissible et j'invite tous ceux qui la refusent d'écrire massivement aux Président et Vice-Présidents de Tours plus pour exprimer leur mécontentement.

Sans réaction de la population, cette augmentation est probablement la première partie beaucoup d'autres à venir.

Dommage que l'opposition,comme le fait actuellement le collectif Usagers Filbleu, n'ait pas refusé en bloc cette augmentation et qu'elle n'ait pas fait part publiquement et bruyamment son mécontentement.